Commencer l'année en relisant Marie Darrieussecq et Manu Larcenet...


"Ces deux premiers mois, je n'étais au monde qu'à demi, n'entendant qu'à demi ce qu'on me disait, ne voyant qu'à demi les gens, lisant mal les livres. La moitié de mon cerveau était à lui: avait-il assez chaud, respirait-il bien, ne l'avais-je pas entendu geindre?
J'avais beau avertir mes interlocuteurs, ils ne semblaient pas me prendre au sérieux:
une pose de jeune femme, une coquetterie d'écrivain.
C'était une forme de folie.
J'étais en contact permanent avec un autre monde, comme une extraterrestre percevant sans répit, dans sa boîte crânienne, les échos de sa planète d'origine.
J'étais douée de suprasensitivité."

*
"Le bébé m'empêche d'écrire, en se réveillant.
Dans La Femme Gelée, Annie Ernaux écrit :
Deux années, à la fleur de l'âge, toute la liberté de ma vie s'est résumée
dans le suspense d'un sommeil d'enfant, l'après-midi."

*
"Le bébé rend les femmes idiotes"

*
"Lui, le bébé, est cette créature inouïe, secrète, totale et floue, en devenir"

*

Dans l'anthologique Allô maman ici bébé, John Travolta a cette phrase définitive:
"Le rôle du père, c'est de rendre la mère heureuse,
pour qu'elle ne rende pas fous les enfants"


*




Commentaires

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

1er mars 2018 : Parution de NOS EMBELLIES!

Une rentrée toute en BD!

BLEU PETROLE, c'est parti!